ALEX POULIOT

Alex Pouliot est lauréat de la bourse François-Xavier-Marange 2020, à la suite de laquelle il débute une résidence de 12 mois à l’Atelier Circulaire. Lors de sa résidence, il désire explorer la présence affective et la narrativité des images et des mots à travers différents états de la matière.

« Ma pratique sonde la charge affective et les mécanismes de production des images et des souvenirs. Les photographies et les textes de mon archive personnelle se transforment à travers différentes stratégies sculpturales, installatives, performatives et textuelles. Mes recherches, fondées sur mon expérience sensible du monde, sont animées par des tensions entre présence/absence — lumière/obscurité — conservation/destruction — mémoire/oubli — vie/mort. Privilégiant des techniques de réutilisation, de dissimulation, de fragilité et d’effacement, ma démarche cherche à cultiver une conception écologique de l’image, consciente de son empreinte visuelle. »

alexpouliot.net

FANNY LATREILLE

Fanny Latreille est lauréate de la bourse François-Xavier-Marange 2019. Elle entame une résidence de 12 mois à l’atelier circulaire lors de laquelle elle désire explorer diverses techniques d’impressions et procédés de composition d’images.

« Depuis 2013, je m’engage dans une démarche d’interprétation et de transposition d’archive afin de porter un regard sur l’histoire. Mon processus se développe en dialogue avec des personnes, des objets et des archives. Les images empruntées, les témoignages partagés et la coopération comme éléments documentaires sont les matériaux premiers de mon travail, que j’active à l’étape de la conception. Ce que je m’intéresse, c’est des dialogues improbables, des réciprocités entre des auteurs ou des idées qui n’auraient pu se rencontrer autrement. »

fannylatreille.com

JULIE BELLAVANCE

Julie Bellavance est la lauréate de la 3e bourse pour la relève des arts imprimés. Elle explore le processus lithographique à travers une approche sensible de la représentation d'objets naturels. Ses impressions sont agencées suivant des schémas de répétition ou de symétrie au sein de dispositifs invitant le spectateur à la contemplation.

« Mon travail porte sur la représentation ambigüe, mais dans toute sa subtilité, d’éléments naturels. Grâce à l’opportunité offerte par l’Atelier Circulaire, je m’investirai dans la production d’images de minéraux. J’explorerai la composition de ces images à partir de plusieurs matrices en lithographie en utilisant la combinaison et la transparence de plusieurs couleurs pour obtenir un large éventail de nuances subtiles servant celles visibles chez les minéraux. »

ANCIENS LAURÉATS

YAMINA SEKHRI

Yamina Sekhri est la lauréate de la 2e bourse pour la relève des arts imprimés. Son travail explore tant des questions d'identités que des thèmes touchant à la vie privée et à la confidentialité des données.

« Je veux ordonner mes souvenirs, mes secrets et mon identité amalgamés dans les multiples algorithmes et signaux de l’ère digitale. Quels sont les motifs et les symboles cachés du quotidien virtuel et comment puis-je les traduire dans la réalité ? J’aime travailler étape par étape et séparer l’image en plusieurs couches distinctes pour arriver à un tout cohérent. L’impression manuelle est polyvalente et ouvre la porte à toutes sortes de possibilités de création. La sérigraphie permet d’imprimer sur une multitudes de surfaces moins traditionnelles. Cette liberté me permet de partager mes réflexions avec humour et honnêteté. »

À l'Atelier Circulaire, Yamina poursuivra son projet Private Matters avec des productions en sérigraphie et en lithographie.

Présentation : samedi 1er février 2020, 18h30

JULIE OUELLET

Heureuse gagnante de la Bourse François-Xavier Marange, créée en collaboration avec la Fondation de l'UQAM, grâce à la générosité d'un couple philanthrope, ami de l'Atelier Circulaire. Son travail s'articule autour d'une recherche active dans le champ élargi du dessin et de la peinture.

« À travers de récentes expérimentations, je cherche à saisir ce qui dicte ou influence le parcours de la main qui trace, et, c'est pourquoi j'en viens à mettre en place des situations de traçage volontairement contraignantes et imprévisibles. C'est dans une perspective de  déstabiliser mon action de dessiner que j'envisage d'aborder le lieu et les outils d'impression offerts par l'Atelier Circulaire. »

Tout au long de son parcours, nous irons sur les traces de son projet dans notre atelier.

NICOLAS WILLIAMS

Il a remporté la Bourse pour la diversité culturelle et les communautés autochtonesArtiste ojibwe/anishnabe, il s'intéresse au perlage géométrique, à la sculpture et à la taille douce.

« Je recherche, dessine l'image, puis la traduis sur ordinateur puis je crée une sculpture tissée. L'Atelier Circulaire va me permettre de créer 5 éditions de mes dessins originaux pour mes sculptures. Je choisis de me spécialiser dans la gravure en taille-douce parce que l'utilisation du cuivre a été utilisée par les Ojibwés pendant des milliers d'années.»

Travailler à l'Atelier Circulaire permet à Nicolas d'approfondir ses connaissances et d'acquérir une meilleure technique, notamment aux côtés de Paule, notre coordonnatrice en taille-douce.

JEAN-MICHEL LECLERC

Lauréat de la bourse pour La relève des arts imprimés, il travaille la mémoire, la présence et l’invisible par l’entremise d'oeuvres picturales et sculpturales.

« Je cherche tout d'abord à comprendre comment un objet, un support simple peut être investi d’une présence, la contenir autant au sens propre qu’au sens figuré. Ce que je tente de capter, c’est l'essence, l'empreinte laissée par le vivant une fois qu'il ne l'est plus. » 

À l'Atelier Circulaire, Jean-Michel s'intéresse principalement à la photogravure. Nous suivrons de près l'évolution de son travail et de sa recherche autour de l'utilisation de documents d'archives variées.